PRÉSIDENT DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE, INVITÉ DE LA CHAÎNE D’INFORMATION PANAFRICAINE MEDI1TV AFRIQUE

A l’occasion de la “𝐉𝐨𝐮𝐫𝐧𝐞́𝐞 𝐝𝐞 𝐥𝐚 𝐂𝐨̂𝐭𝐞 𝐝’𝐈𝐯𝐨𝐢𝐫𝐞” le 05 décembre 2019, journée dédiée à la nation ivoirienne pour la mettre à l’honneur, en lui consacrant une 12h d’antenne pour représenter toutes ses avancées et ses projets à venir à travers des reportages, des enquêtes, des documents, des entretiens et débats, le Président de l’ Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, M. Amadou Soumahoro, a été l’invité de la chaîne d’information panafricaine Medi1TV Afrique pour débattre sur le thème de “𝐂𝐨̂𝐭𝐞 𝐝’𝐈𝐯𝐨𝐢𝐫𝐞 – 𝐌𝐚𝐫𝐨𝐜 : 𝐔𝐧𝐞 𝐜𝐨𝐨𝐩𝐞́𝐫𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐢𝐧𝐭𝐞𝐫𝐚𝐟𝐫𝐢𝐜𝐚𝐢𝐧𝐞 𝐞𝐱𝐞𝐦𝐩𝐥𝐚𝐢𝐫𝐞” avec l’Ambassadeur du Maroc en Côte d’Ivoire SEM. 𝐀𝐛𝐝𝐞𝐥𝐦𝐚𝐥𝐞𝐤 𝐊𝐞𝐭𝐭𝐚𝐧𝐢.

“Le choix de la Côte d’Ivoire parce qu’avant tout, elle s’impose d’elle-même dans le domaine du développement, des activités économiques, socio-économiques, socio-culturelles. Il est donc normal qu’elle soit présentée comme exemple au reste du continent” a affirmé le Directeur de Medi1TV Afrique.

Il continue en justifiant le choix du Président de l’ Assemblée nationale de Côte d’Ivoire lequel, selon lui, représente la nation ivoirienne et parce que la symbolique est très forte.

????????????????????????????????????
1+
J'aime et je partage

Les archivistes de l’Afrique francophone formés à la gestion et à la préservation numérique des archives

“La gestion et la préservation numérique des archives parlementaires en Afrique francophone “. C’est le thème du séminaire-atelier organisé par l’Assemblée parlementaire de la francophonie (APF) et l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire.


Ouvert ce 28 Novembre 2019, pour trois jours, cet atelier a été présidé par M. Alain Addra, Sécretaire général de l’Assemblée nationale, représentant le Président Amadou Soumahoro. Il a, à l’occasion de la cérémonie d’ouverture, salué cette initiative qui permettra une meilleure gestion des archives dans nos pays et de comprendre les enjeux des archives dans la vie de nos institutions parlementaires. La Directrice du programme numérique de l’Apf, Madame Mireille Eza, a souhaité que cet atelier soit l’occasion pour les participants d’échanger leurs pratiques et solutions. En outre, elle a souhaité qu’au terme de ces assises, un réseau régional d’archivistes soit mis en place. Ce réseau aura entre autres objectifs, celui de faire des plaidoyers auprès de leurs institutions respectives afin d’obtenir plus de moyens pour la numérisation de leurs archives. 


A noter que le thème de ce séminaire sera conjointement développé par messieurs Ahmeth Ndiaye, professeur d’archivistique de l’école des bibliothécaires, archivistes et documentalistes de Dakar et Aurelien Conraux, chef du bureau archivage numérique, normes et référentiels, au service interministériel des archives de France.

1+
J'aime et je partage

Le Président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire reçoit en audience le Président de l’Assemblée nationale du Ghana

Diplomatie Parlementaire

Le Président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, M. Amadou Soumahoro, a reçu en audience, le 2 décembre 2019 à son bureau, le Président de l’Assemblée nationale du Ghana, M. Aaron Mike Oquaye.


Au sortir de leur séance de travail, le ’’speaker’’ du parlement ghanéen a indiqué qu’ils ont échangé sur le renforcement des relations d’amitié et interparlementaire entre leurs pays. « Nos deux pays travaillent en parfaite synergie pour des accords de tous ordres, notamment sur le prix du cacao à l’international conclu récemment par les présidents Alassane Ouattara et Nana Akufo-Addo », a affirmé le président de l’Assemblée nationale du Ghana. Dans cette même veine, M. Aaron Mike Oquaye a souhaité aussi le renforcement des échanges touristiques entre les deux pays de sorte que les populations puissent mieux se connaitre pour une parfaite cohabitation. Précisons que le Président de l’Assemblée nationale du Ghana était accompagné à cette audience, par des parlementaires ghanéens.
 

0
J'aime et je partage

Intervention de M. Amadou Soumahoro Président de l’Assemblée Parlementaire de la Francophonie (APF) Conférence ministérielle

Madame la Secrétaire générale de la Francophonie, chère Louise Mushikiwabo,Monsieur le Président de la Conférence ministérielle,Mesdames et messieurs les Ministres,Madame l’Administratrice de l’OIF,Mesdames et messieurs les Ambassadeurs,Mesdames et messieurs, en vos titres et qualités,C’est un honneur pour moi d’être aujourd’hui parmi vous, à cette importante Conférence Ministérielle de la Francophonie, en ma qualité de Président de l’Assemblée Parlementaire de la Francophonie, pour ensemble, œuvrer à relever ce défi majeur de notre temps, qui est de réconcilier l’humanité et la planète.Je voudrais à cet égard, vous adresser mes salutations amicales et vous exprimer toute ma gratitude, pour les différentes contributions qui alimenteront nos échanges.Nous sommes à une époque qualifiée de cruciale pour l’avenir de notre planète. Et C’est pourquoi, l’engagement politique est un levier décisif face aux grands défis environnementaux.La Francophonie s’est investie dans les stratégies de développement durable depuis maintenant 35 ans. Forte de ses valeurs de dialogue et de solidarité, l’APF s’est engagée dans cette voie, avec sa Commission de la coopération et du développement et le travail en commun, mené avec l’Institut de la Francophonie pour le Développement Durable (IFDD). Aujourd’hui, les dérèglements climatiques figurent au premier rang de nos priorités internationales. Ils sont considérés comme la menace la plus grave pour les écosystèmes mondiaux et le développement de l’humanité. Et la plupart des parlements s’en sont saisis.Plus d’un tiers de la superficie de la planète est touché par la désertification et/ou la dégradation des terres, affectant près de 2 milliards de personnes, parmi les populations les plus pauvres du monde.Cette dégradation s’accentuera avec les effets de la croissance démographique et du changement climatique – sachant qu’on devrait avoir une augmentation moyenne de la température de six degrés d’ici à 2100, selon de nombreux experts. Les tempêtes de sable, la raréfaction de l’eau potable, les récents incendies en Amazonie, les fortes inondations et leurs conséquences dramatiques, la perte de la biodiversité, la faible productivité des terres, l’insécurité alimentaire, la perte des emplois et des revenus, les conflits territoriaux, les migrations et le nomadisme, ne sont que quelques-unes des conséquences qui menacent l’avenir de l’humanité.C’est notre responsabilité commune, nous parlementaires francophones, de nous mobiliser pour nous assurer que le bien-être des populations que nous représentons demeure une priorité politique. Réconcilier l’humanité et la planète, nous engage résolument à imaginer et mettre en œuvre des solutions idoines, qui épousent les aspirations de nos populations. L’APF a d’ailleurs fait du développement durable un des principaux axes stratégiques de son nouveau cadre stratégique 2019-2022.Nous avons notamment prévu :- de contribuer à la mise en œuvre des Objectifs de développement durable (ODD) définis dans le Programme 2030 ;- d’élaborer et de suivre un plan de développement durable institutionnel, proposé comme modèle à nos parlements ;- de mettre le développement durable au cœur des travaux de nos instances ;- et de faire de la jeunesse un vecteur de ce développement durable.J’ajoute que, faire émerger des activités favorisant l’économie verte, mais aussi l’économie bleue, contribue à créer de nombreux emplois, notamment pour les jeunes. Pour cela, nous devons – en coordination avec tous les gouvernements – instaurer un front parlementaire francophone à la fois mondial et transpartisan, qui associe tous les acteurs, la société civile et les peuples. Pour jouer pleinement notre rôle de plaidoyer à l’égard des Etats, comme de la communauté internationale et des opinions publiques ; pour développer des instruments juridiques et institutionnels adéquats et respectueux des droits de l’homme ; et pour faire connaître et déployer les bonnes pratiques par le dialogue et la coopération.Comme le disait Antoine de Saint Exupéry, « Nous n’héritons pas de la terre de nos ancêtres, nous l’empruntons à nos enfants ».Et c’est à juste titre, que Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, Président de la République de Côte d’Ivoire, lors de la 72ème Assemblée Générale de l’ONU, a dit et je cite « Le réchauffement climatique constitue une réelle préoccupation. Aucun pays n’est à l’abri des effets dévastateurs de phénomènes climatiques qui mettent à mal les populations et l’économie de nos pays. Nous devons donc agir vite et avec responsabilité, si nous voulons préserver notre cadre de vie et notre planète ».Mesdames et messieurs,S’il y a urgence, il n’y a pas de fatalité. Des solutions existent. Elles passent par l’adaptation de nos modèles économiques aux exigences du développement durable et par l’accélération de la transition énergétique. Ces défis qui doivent constituer une priorité pour chacun de nos gouvernements et chacune de nos institutions, appellent un sursaut à l’échelle internationale.Mesdames et messieurs,C’est sur ces mots d’exhortation et d’espérance, que je voudrais terminer, en partageant avec vous, ma conviction que, nous les acteurs de la Francophonie, avec notre tradition humaniste et nos valeurs, sommes les mieux à même de provoquer ce sursaut et de le conduire.

Je vous remercie.

0
J'aime et je partage

Le Président Amadou Soumahoro Ambassadeur de la Paix

Ce jeudi 07 novembre, une journée mémorable pour l’Assemblée nationale, le Président Amadou Soumahoro a été distingué en qualité d’ambassadeur de la paix par l’Association Internationale des Parlementaires pour la Paix (AIPP) et la Fédération pour la Paix Universelle (FPU). Au-delà de la joie et de la ferveur que procure une telle distinction, il faut saluer la reconnaissance faite au Président de l’Assemblée nationale en tant qu’artisan de paix.
Cette distinction n’est pas faite à dessein, quand on sait l’attachement du Président Amadou SOUMAHORO aux idéaux de paix inculqués par feu le Président Houphouët-Boigny et le Président Alassane Ouattara dont il partage aussi la philosophie du vivre ensemble.
Le Président Amadou Soumahoro ne manque aucune occasion pour parler de paix, d’unité et de cohésion sociale gage du développement économique et du bien-être de la population. Ces différentes interventions en sont l’illustration parfaite, nous pouvons citer son adresse aux populations du Woroba à l’occasion de la tournée de reconnaissance au Président de la République, son allocution de la journée d’hommage au Président à Sikensi, le 3 mai 2019.

L’image contient peut-être : 4 personnes, personnes debout et costume

0
J'aime et je partage

Diplomatie parlementaire.

En marge de sa visite d’amité et de travail au Maroc du 09 au 15 Septembre 2019, le Président de l’Assemblée Nationale, Président de l’Assemblée Parlementaire de la Francophonie, M. Amadou SOUMAHORO et sa délégation, ont eu une séance de travail au Conseil Royal Consultatif des Affaires Sahariennes (CORCAS).
Le Président du CORCAS Mr Khalihenna Ould Errachid a fait un cours magistral sur l’histoire du Royaume du Maroc, sur la question du Sahara occidentale et le Front Polisario. Le Président de l’Assemblée nationale lui a assuré du soutien constant de la Côte d’Ivoire. Il a rappelé la parfaite entente entre SM le Roi Mohamed VI et SEM le Président Alassane OUATTARA. Outre la question du Sahara Occidentale, les échanges ont porté sur la question du genre, des attaques terroristes et de la jeunesse.
Le CORCAS a réservé à la délégation ivoirienne, un accueil chaleureux et convivial traduit par des échanges de cadeaux.
Notons que la délégation ivoirienne conduite par le Président de l’Assemblée nationale, est composée de la Vice-présidente Mme KPONH TALY Evelyne, du Président de la Commission des Affaires Générales et Institutionnelle (CAGI) le Député Abdoulaye SIDIBE, du Président du groupe d’amitié Maroc Côte d’Ivoire, et du Député Abel BENABRA.

0
J'aime et je partage

Arrivée du PAN Amadou Soumahoro à Rabbat pour une visite de travail et d’amitié

Visite de travail et d’amitié du Président de l’Assemblée Nationale et Président de l’assemblée Parlementaire de la Francophonie au Maroc du 09 au 15 Septembre 2019.

Le Président Amadou SOUMAHORO est arrivé cet après-midi à l’aéroport internationale de Rabbat accueilli à sa descente par l’ambassadeur de Côte d’Ivoire au Maroc SEM. Idrissa TRAORE et du vice-président de la chambre des représentants du Parlement marocain M. Mohammed OUZZINE.
Cette mission rentre dans le cadre d’une visite de travail et d’amitié qu’il effectuera du 09 au 15 Septembre 2019 dans plusieurs localités du Maroc entre autres, Rabbat Marrakech Casablanca et Fès.

0
J'aime et je partage

Séminaire de formation à l’attention des parlementaires francophones de l’Afrique de l’ouest organisé par le FMI/AFRITAC

Ce lundi 9 août 2019 s’est tenu à la salle la Rotonde de l’Assemblée Nationale de Côte d’Ivoire, un séminaire de formation organisé par le FMI à l’attention des Parlementaires des pays Francophones de l’Afrique de l’Ouest avec pour thème ” la gestion et les politiques macroéconomiques.”

Cette formation se déroulera du 9 au 11 septembre 2019 à l’Assemblée Nationale avec la participation des parlementaires du Bénin, du Burkina-Faso, de la Côte d’Ivoire, de la Guinée, de la Guinée-Bissau, du Mali, de la Mauritanie, du Niger, du Sénégal et du Togo.
Cette cérémonie a été présidée par l’honorable Feh Sundé représentant le Président de l’Assemblée Nationale M. Amadou SOUMAHORO.
À noter que l’AFRITAC favorise le renforcement des capacités des pays africains à formuler et mettre en œuvre leurs stratégies de réduction de la pauvreté.

0
J'aime et je partage

Entretien du chef de l’Etat avec le Roi de l’Arabie Saoudite

Le Chef de l’Etat a eu un entretien avec le Roi d’Arabie Saoudite, à Djeddah

Le Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA, s’est entretenu, ce dimanche 08 septembre 2019, à Djeddah (Arabie Saoudite), avec Sa Majesté Salmane Ben Abdulaziz AL SAUD, Roi d’Arabie Saoudite. Le Chef de l’Etat a été accueilli à son arrivée au Palais royal de Djeddah, par Sa Majesté Salmane Ben Abdulaziz AL SAUD et plusieurs hauts dignitaires saoudiens. Après l’exécution des hymnes nationaux ivoirien et saoudien et les honneurs militaires rendus par la Garde royale, le Président Alassane OUATTARA et le Roi Salmane Ben Abdulaziz AL SAUD ont eu un entretien élargi à leurs délégations respectives, avant de se retirer pour un échange en tête-à-tête de plus d’une heure. Les deux Chefs d’Etat ont souligné l’excellence des relations qui existent entre la Côte d’Ivoire et le Royaume d’Arabie Saoudite et ont évoqué les voies et moyens à mettre en œuvre pour leur renforcement et leur diversification. Au terme de cet entretien, le Président de la République a pris part à un déjeuner offert en son honneur par le Roi d’Arabie Saoudite. Avant cette rencontre, le Chef de l’Etat a échangé avec le Ministre saoudien des Finances, M. Mohammed Ben Abdullah AL-JADAAN, sur le renforcement de la coopération bilatérale entre la Côte d’Ivoire et le Royaume d’Arabie Saoudite, notamment dans les domaines économiques et financiers. Notons que le Ministre d’Etat, Ministre de la Défense, M. Hamed BAKAYOKO, le Ministre des Affaires Etrangères, M. Marcel AMON-TANOH, le Ministre de l’Intégration Africaine et des Ivoiriens de l’Extérieur, M. Ally COULIBALY, la Ministre du Plan et du Développement, Mme KABA Nialé ainsi que le Ministre du Pétrole, de l’Energie et des Energies Renouvelables, M. Abdourahmane CISSE, ont pris part à ces entretiens.

L’image contient peut-être : 3 personnes
2+
J'aime et je partage

Séance plénière du Jeudi 05 Septembre 2019

. Les élus de la nations se sont retrouvés ce jour a l’hémicycle en séance plénière pour l’examen et l’adoption des travaux du calendrier de la session ordinaire 2019. Ce calendrier a été adopté a sans grande surprise . Malgré l’appel au boycott des 3 groupes parlementaires de l’opposition que sont VOX populox, PDCI et Rassemblement, certains députés de l’opposition étaient présents pour prendre part à la séance. Faut rappeller qu’hier ces trois groupes avaient fait un communiqué citant certains points selon qui rendraient illégale cette séance plénière notamment la représentativité de l’opposition dans le bureau et l’illégitimité des membres de ce bureau. Ma surprise est autant grande après lecture de ce communiqué vu que c’est le président e l’Assemblée nationale qui convoque ses collègues députés pour toutes les séances. Si celle ci est jugée illégale alors pourquoi n’ont il pas jugé illégale la’deenier séance plénière du 30 Juillet dernier ? A un moment donné il va falloir savoir ce qu’on veut réellement. Les 3 grands groupes bien qu’étant minoritaires, au sein de l’hémicycle, doivent mettre fin à l’absentéisme pour se mettre au service du peuple qui les a élu. Vivement la prise en compte des absences répétées de ces élus qui sont payés par le contribuable pour travailler et non s’absenter.

????????????????????????????????????
0
J'aime et je partage
Grandes Oreilles